Les patios
de Viana

Viana inspire

Le patio, héritier de la tradition romaine et arabe, jouit à Viana de sa plus éminente représentation historique : du patio de voisins, d’origine médiévale, exemple d’architecture populaire, jusqu’aux patios de style Renaissance, symboles du pouvoir et du lignage.



pat1

Des patios, il en existe beaucoup, mais aucun comme Viana. Parce qu’à Viana, derrière les murs blancs dépouillés, parsemés de peu d’interstices qui nous laissent deviner l’intérieur, se cristallise, comme dans aucun autre bâtiment de Cordoue et d’Andalousie, le délice des patios, ces espaces aérés dans lesquels l’architecture se met au service du jardin ; où il est rendu hommage aux plantes, aux fleurs, à la lumière et à l’eau. Dans les patios du palais de Viana, l’art sort de son cadre ou descend de son piédestal pour se matérialiser en une expérience simple et accessible qui permet de sentir, voir, écouter et ressentir le vivant.

Dans le Palais de Viana, nous pouvons faire un voyage historique et sensoriel à travers les patios cordouans, sans sortir du bâtiment. Cinq siècles d’histoire ont façonné Viana.

Cinq siècles durant lesquels les patios ont toujours été les protagonistes de ce bâtiment qui s’est développé d’une manière presque organique, fruit d’agrandissements et de travaux de rénovation menés au fil du temps. Un lieu de résidence habité jusqu’à la fin du XXe siècle, par des familles nobles et qui cependant, dégage une grande saveur populaire. Le patio cordouan, héritier de la tradition romaine et arabe, jouit à Viana de sa plus éminente représentation historique :


Depuis le patio de voisins, d’origine médiévale, le Patio des Chats ; jusqu’aux Patios de style Renaissance, symboles du pouvoir et du lignage, comme le Patio d’Accueil et le Patio des Grilles ; le représentant du baroque cordouan dans le Patio de l’Archive ; le raffinement du jardin romantique dans le Patio de la Madame et le jardin de Viana ; les patios de travail à usage des domestiques dans le Patio des jardiniers, le Patio du Bassin et le Patio des Puits ; les Patios pour la simple contemplation, tel le discret patio de la Chapelle ; les héritiers du jardin-verger arabe dans le Patio des Oranges ; ceux qui se laissent voir de l’extérieur, comme le Patio de la Grille ; et celui habilité pour les usages d’un nouveau siècle, le Patio des Colonnes.

pat2

Au printemps 2012, les patios du Palais de Viana s’ouvrent au public en innovant et en se modernisant. Grâce à un procédé élaboré de réinterprétation patrimoniale, le visiteur pourra connaître tous les secrets pour partir à la découverte des patios cordouans : un étonnant centre d’accueil des visiteurs, un nouvel itinéraire de visite historique des patios, des supports multimédias attractifs, des informations sur les routes thématiques des patios de Cordoue, des visites nocturnes dans les patios et le palais.

Les patios

À Viana, derrière les murs blancs dépouillés se dévoile le délice des patios, ces espaces aérés dans lesquels l’architecture se met au service du jardin.
mapa-viana4


Patio d’Accueil

1recibo
Depuis la fin du XVIe siècle, entrée principale au Palais. Le patio, de forme trapézoïdale, est entouré de galeries à arcades supportées par des colonnes toscanes, et où il manque la colonne de l’angle de la grande porte, permettant aux calèches d’accéder à l’intérieur du palais. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un patio de réception des visiteurs, une véritable antichambre d’accès aux trésors dont recèle le palais.


Patio des Chats

2gatos
Ce patio présente la particularité d’être le patio de voisins le plus ancien répertorié dans les archives de Cordoue, étant donné que les maisons communales qui le constituent, connues au XVe siècle sous le nom de Maisons de la Puentezuela de Tres Caños, furent achetées par les propriétaires du palais au XVIe siècle et maintenues comme logements en location jusqu’au milieu du XVIIIe siècle.



Patios des Oranges

3naranjos
Patio qui remémore la tradition musulmane du jardin-verger arabe. Le jardin était pour les musulmans un espace privé, dans lequel l’eau et les plantes étaient utilisées comme principaux éléments décoratifs. À cette fonction, est venu s’ajouter un usage agricole, comme le montrent les agrumes qui peuplent le patio.


Patio des Grilles

4rejas
Avec le patio de la Grille, le seul des patios de Viana qui donne sur l’extérieur, concrètement au travers de ses trois baies vitrées, dont les travées se referment avec des grilles (« rejas ») en fer forgé qui donneront leur nom à la rue sur laquelle elles s’ouvrent, « Rejas de don Gome », nom du propriétaire du Palais à cette époque.



Patio de la Madame

5madama
Ce patio, à l’atmosphère chaleureuse et intime, doit son nom à la naïade de la fontaine qui, dans la mythologie grecque, étaient les nymphes de l’eau douce. La fontaine, dans laquelle poussent des callas, est entourée d’une rangée de cyprès taillés en forme de couronne et plantés au début du XXe siècle, à l’époque du deuxième marquis de Viana. Ce type d’architecture végétale est dénommé art topiaire.


Patio des Colonnes

6columnas
LLa construction de ce patio remonte aux années quatre-vingt, alors que le palais était déjà ouvert au public. Le patio des colonnes est conçu comme un lieu destiné à dynamiser Viana et à accueillir des événements qui supposent une plus grande interaction avec les visiteurs. C’est actuellement l’une des principales scènes de la programmation culturelle de Fundación Cajasur.



Patio du Bassin

7alberca
Il s’agit du patio le plus modeste du Palais. C’est un patio de service, également appelé patio de la Serre, et connu par le passé sous le nom de patio des Cerfs. Dans le bassin, l’eau est aérée et oxygénée avant d’être utilisée pour l’arrosage des plantes du palais.


Patio du Puits

pozo
Le puits est l’élément principal de ce patio de service. Il puise son eau du ruisseau Colodro, un ruisseau souterrain, dont il obtient un débit suffisant pour alimenter en eau tous les patios et toutes les fontaines du palais. La IIIe marquise de Viana ajouta quelques éléments décoratifs pour donner un air plus seigneurial à l’ensemble.



Patio des Jardiniers

jardineros
Il doit son nom au fait que dans ce patio se trouve le local où sont rangés les outils de l’équipe de jardinage. Il complète l’ensemble des patios de service du palais. Son aspect actuel est dû au fait que la IIIe marquise de Viana l’a redécoré. On y remarquera le mur totalement recouvert de plumbago, ainsi que la décoration réalisée en azulejos.


Patio de la Grille

cancela
Il s’agit actuellement du patio d’accès à Viana ; c’était le patio d’entrée de la maison des comtes de Torres Cabrera, rachetée par les propriétaires du palais au XIXe siècle, raison pour laquelle il a perdu sa fonction de patio d’entrée. L’architecture de ce patio diffère sensiblement des autres patios de Viana, en raison de ses murs couverts de briques apparentes, sur lesquels donnent des balcons ornés de jolis détails en fer forgé. Le sol du patio est pavé de petits galets bicolores.



Patio de la Chapelle

capilla
Patio principal des maisons des comtes de Torres Cabrera, datant du XVIIe siècle, ainsi dénommé en raison de l’existence d’une chapelle annexée au patio, et qui fut transférée par la IIIe marquise de Viana dans l’actuelle réception ; elle a aujourd’hui retrouvé son emplacement d’origine.


Patio de l’Archive

archivo
C’est le plus intérieur des patios de Viana et une illustration du baroque cordouan le plus sobre. La mezzanine accueille les archives historiques de Viana, constituées de plus de 400 000 documents, dont les plus anciens datent du XIIe siècle.